Quelques événements journaliers de Décembre

C'est arrivé un jour
C'est arrivé un jour
14 Décembre
14 Décembre

 

  1. 164 avant J.-C. : le culte Juif est réintroduit au Temple de Jérusalem, c’est la fête de la Dédicace.
    Les Maccabées sont le nom d’une famille juive qui vivait à Jérusalem au IIème siècle et qui joua un rôle important dans la sauvegarde du judaïsme face à l’hellénisme. Le nom de Maccabée n’appartenait à l’origine qu’au troisième fils du prêtre juif Matthias, Judas, qui, le premier, combattit pour la liberté religieuse pendant la persécution d’Antiochos Épiphane ; mais, par extension, toute la famille de Judas, tous ses partisans, de même que tous les défenseurs de la religion juive durant la période grecque, furent appelés ainsi. Le terme de Maccabée est peut-être une forme dérivée du mot maggabi qui signifie en araméen "manieur de marteau" et s’appliquerait donc à Judas, le héros de la défense contre les persécuteurs des juifs. Il est néanmoins plus vraisemblable que ce nom vienne de la racine mqb qui signifie "désigner" : Judas serait celui qui fut désigné par Dieu. Lorsque le roi de Syrie, Antiochos Épiphane (moins 175 - moins 164), offrit un sacrifice à Zeus sur un autel à l’emplacement même de celui des holocaustes du temple de Jérusalem, et que toutes sortes d’ordres furent émis pour imposer, par la force, l’hellénisation aux juifs (interdiction de la circoncision, de la lecture de la Loi, nécessité de sacrifier aux dieux grecs), ce fut le signal de la révolte. En moins 168, à Modin, le prêtre Mattathias non seulement refusa d’offrir le premier sacrifice, mais tua un juif apostat. Beaucoup, y compris les hassidim, se regroupèrent autour de lui et de ses fils. Lorsqu’il mourut en 166 avant J.C., il avait déjà désigné son fils Judas comme chef. Ce dernier fit preuve de génie militaire : en très peu de temps, il défit les généraux syriens et reprit Jérusalem à l’exception de la citadelle de l’Akra. Le temple fut purifié et le culte réintroduit le 14 décembre 164 a.c.n.. La fête juive de la Dédicace commémore encore l’événement. Lysias, régent de la Syrie, aux prises avec de grandes difficultés dans son royaume, abandonna la guerre contre Judas de façon inattendue et garantit aux juifs en - 163 la liberté religieuse. Bien que les hassidim s’en soient trouvés satisfaits, le combat continua : les Maccabées avaient décidé de ne pas désarmer tant que leur nation ne serait pas libre aussi bien du point de vue politique que du point de vue religieux. Judas fit alliance avec Rome qui cherchait à profiter de toutes les rivalités en Orient, mais il fut tué en 161av. J.C. Jonathas, son frère, lui succéda. Il ne possédait pas les mêmes qualités de guerrier, mais, grâce à son esprit rusé, sut tirer parti des dissensions existant à l’intérieur du royaume de Syrie. Il réussit à faire régner la paix pendant sept ans, mais finit massacré en - 143. La succession fut dévolue à Simon, le dernier survivant des fils de Mattathias. En ~ 142, il négocia l’indépendance politique de la Judée et, l’année suivante, Démétrios, roi de Syrie, le reconnut chef, grand prêtre et ethnarque de la nation juive ; de plus, ces fonctions étaient reconnues comme héréditaires, si bien que Simon devint le fondateur de la dynastie asmonéenne. Le IIème Livre biblique des Maccabées au chapitre VII rapporte à titre exemplaire l’histoire de sept frères qui furent exécutés parce qu’ils refusaient de renoncer à la Loi juive. Ces frères, considérés comme des martyrs et des saints aux débuts du christianisme, sont également appelés "Maccabées" par la tradition Remerciements à Cam
  2. 602 : Mort de l'écrivain Venantius Honorius Clementianus Fortunatus
    Né vers 530 près de Trévise, en Italie du Nord, Venantius Honorius Clementianus Fortunatus étudia à Aquilée et à Ravenne ; il acquit une bonne connaissance de la littérature latine. Vers 565, guéri miraculeusement par l’intercession de saint Martin de Tours, il résolut d’accomplir auprès du tombeau de celui-ci un pèlerinage de reconnaissance, mais en prenant des chemins détournés. Il se trouva à Metz pour le mariage du roi d’Austrasie Sigebert et de Brunehaut et resta quelque temps à Paris auprès de l’évêque Germain, avant d’être accueilli à Tours par l’évêque Euphrone ; il parcourut ensuite le midi de la Gaule et finalement se fixa à Poitiers auprès de l’abbesse Radegonde, veuve du roi Clotaire, qui venait de fonder le monastère de Sainte-Croix. Il en devint l’intendant, puis le chapelain, quand il eut reçu le sacerdoce. Élu évêque de Poitiers vers 597, il semble avoir terminé sa vie en 600 à la cour d’Austrasie. Venance Fortunat est surtout célèbre comme écrivain. Il fut un des derniers représentants de la latinité. Il a abordé tous les genres, mais sans atteindre la perfection. Il rédigea les " Vies de plusieurs saints ", dont certains avaient été ses amis, mais préférait les éloges oratoires aux récits de faits concrets. Versifiant aisément, il se contentait de pièces de circonstance, badinant à propos de réunions amicales ou louant sans discrétion les puissants du jour. Pourtant, il a eu quelquefois un véritable souffle poétique, spécialement dans les hymnes qu’il composa en l’honneur de la relique de la croix, donnée en 569 à Radegonde, le " Vexilla Regis " et le " Pange lingua gloriosi praelium certaminis " (sur le modèle duquel fut composée une version eucharistique, attribuée à St Thomas d’Aquin). Des esprits chagrins ont voulu voir en Venance Fortunat un joyeux gourmand et un buveur : c’est prendre au tragique d’innocents passe-temps littéraires. La tradition de Poitiers l’a, depuis toujours, considéré comme un saint. Sa fête a été fixée au 14 décembre, le jour de sa mort (en 600), c’est-à-dire de sa naissance à la sainteté. Remerciements à Cam
  3. 1215 : Ouverture du concile Latran IV
  4. 1503 : Naissance de Nostradamus (Michel de Nostre-Dame), astrologue et médecin français (mort le 02/07/1566)
  5. 1515 : Concordat entre la France et le Vatican
    C'est grâce à la victoire que François Ier vient de remporter à Marignan et qui lui assure un prestige incomparable dans toute l'Europe que le pape Léon X préfère conclure une alliance avec lui. Il annule la pragmatique sanction, et la remplace par un concordat qui met fin à tous les différends entre la France et le Vatican
  6. 1542 : Marie Stuart monte sur le trône d'Angleterre à la mort du roi Jacques V.
  7. 1553 : Naissance d'Henri IV
    Toute une légende entoure la naissance, le 14 décembre à Pau, du futur Henri IV, fils d'Antoine de Bourbon, roi de Navarre, et de Jeanne d'Albret. Le grand-père aurait en effet exigé que le nourrisson fut baptisé selon la tradition, avec de l'ail et du vin de Jurançon. Le terrible grand-père aurait également interdit que l'on donne à son petit-fils les "babioles" avec lesquelles on amusait les enfants. Le fait est que le jeune Henri reçut une éducation sévère. Sa mère lui faisait lire les Commentaires de César et les oeuvres de Plutarque ; elle l'instruisit fermement dans la foi calviniste; mais, surtout, elle lui fit subir une formation pratique: Henri fut élevé à la béarnaise, jouant et se battant avec les enfants des environs, vêtu comme eux, escaladant en leur compagnie les rochers du pays... Enfin, dès la troisième guerre de religion, Henri fit ses premières armes. En 1569, sa mère le présenta à l'assemblée de La Rochelle comme le chef du parti huguenot. L'année suivante, il se distingua à la bataille d'Arnay-le-Duc. Son courage et son talent de stratège devinrent vite légendaires. Après la mort de sa mère, survenue le 9 juin 1572, Henri commença à régner sur la Navarre. Deux moins plus tard, il épousa la soeur du roi de France Charles IX, Marguerite de Valois. Cette union servait de garantie à la paix de Saint-Germain conclue entre catholiques et protestants. Une semaine plus tard, avait lieu le massacre de la saint Barthélémy. Henri n'eut la vie sauve qu'en abjurant sa foi et, pendant trois ans, devint le prisonnier de la cour de France.
  8. 1730 : Naissance de l'astronome danossais James Bruce (mort en 1794)
  9. 1773 : Boston Tea Party
    C'est à Boston (USA), le début de la "Boston Tea Party". depuis le milieu du XVIIIème siècle, les colonies anglaises d'Amérique du Nord se sont rapidement développées, grâce en grande partie, à des émigrants venus de divers pays d'Europe. Exaspérés de voir Londres les accabler d'impôts et de leur imposer d'acheter les surplus anglais de thé en provenance de la Compagnie des Indes Orientales, des colons, déguisés en indiens, attaquèrent un bateau et jetèrent à la mer toute la cargaison de thé. Un conflit naît qui ne cessera qu'avec la proclamation de l'Indépendance.
  10. 1773 : Yves de Kerguelen découvre les iles australes qui portent son nom
    Yves de Kerguelen de Trémarec, naquit en 1734, en Bretagne, à Landudal, près de Quimper. Ce marin commanda une expédition à la recherche d'un continent austral, en réalité inexistant, mais auquel toute la communauté scientifique de l'époque croyait fermement. Il voyagea dans les mers du sud et découvrit en particulier les îles de la Fortune et, en 1772, les îles de la Désolation, qui portent aujourd'hui son nom (îles Kerguelen). De retour à Paris après une deuxième expédition de colonisation qui s'est avérée un échec, il est la victime d'intrigues qui réussissent à le faire emprisonner quelques années. Il est l'auteur d'une Relation des deux voyages dans les mers australes et des Indes, faits de 1771 à 1774, publiée en 1782. Remerciements à Cam
  11. 1790 : Le Mercure national publie ce jour un article et y propose que désormais tous les citoyens aient recours au seul tutoiement.
    " Le vous était à l'origine adressé au seigneur et signifiait "toi et tes vassaux.". Cette expression s'est étendue du possesseur de fief au possesseur de biens : "toi et tes Louis d'or". Voilà donc une survivance féodale. Disons donc tu à tout le monde, même au roi. Puisque personne n'est plus maître de personne, remplaçons monsieur et madame par citoyen et citoyenne. " Le 12 novembre 1793, ce qui n'était là qu'une suggestion d'esprit deviendra un ordre et une interdiction définitive du " vous "...
  12. 1825 : Le poète russe Kondrati Fedorovitch Ryleïev est fusillé par le pouvoir.
    Né en 1795, ce poète russe fut un des dirigeants décembristes. Ryleïev fut destiné par son père à la carrière militaire. Il entre dans le corps des cadets puis fait campagne en France en 1814. A son retour, il mène à Voronej la vie de garnison. Il démissionne en 1818 et s’installe à Saint-Pétersbourg. Les idées libérales ramenées de France, l’observation de la vie provinciale ont préparé son adhésion à l’opposition que suscite la politique réactionnaire d’Araktcheïev. Il publie des poèmes d’inspiration civique dans la tradition de Lomonossov et de Derjavine, notamment " l’ode Au favori " (K vremensciku , 1820) et entre dans la Société du Nord. Il dirige bientôt l’aile radicale de cette organisation secrète et accepte le programme républicain proposé par Pestel et la Société du Sud. Pour exalter l’héroïsme politique, il écrit et publie des poèmes historiques, " Dumy " , évoquant les exploits passés des héros nationaux : patriotisme, lutte contre l’envahisseur ou le tyran. Pouchkine critique le schéma didactique de ces œuvres, faites de lieux communs et privées d’inspiration populaire. Il réussit mieux avec " Vojnarovskij " (révolte de Mazeppa au nom de la liberté) et compose avec A. A. Bestoujev des chants de propagande à l’adresse des soldats dans une langue appropriée comme " Notre tsar est un Allemand russe " (Nas car’ russkij nemec ). Herzen les publiera en 1859 à Londres dans sa revue politique " L’Étoile polaire " , reprise significative du titre de l’almanach que Ryleïev et Bestoujev ont édité de 1823 à 1825. Il participe au soulèvement du 14 décembre 1825 (*). Identifié comme un des meneurs, il est condamné à mort et pendu avec Pestel, Muraviev Apostol, Bestoujev-Rioumine et Kakhovski. Son poème "Vais-je déshonorer à cette heure fatidique la dignité du citoyen..." exprime le caractère exemplaire pour l’avenir qu’il voulait donner à une action vouée à l’échec. (*) Dans la saga romanesque " La Lumière des Justes ", Henri Troyat évoque cette aventure des " Décembristes ". Des nobles, des poètes, des idéalistes se révoltent contre le pouvoir en place (le tsar Nicolas Ier) et réclament des libertés. Le Tsar fait tirer la troupe. Beaucoup sont tués sur place. Les autres sont fusillés. Remerciements à Cam
  13. 1877 : La Serbie s'allie à la Russie dans la guerre contre la Turquie.
  14. 1895 : Naissance du poète français Paul Eluard (mort en 18/11/1952)
  15. 1911 : L'explorateur norvégien Roald Amundsen atteint le premier le Pôle Sud.
    Le norvégien Roald Amundsen et son équipe sont les premiers hommes à atteindre le Pôle sud La réussite de cette expédition est due en grande partie au professionnalisme d'Amundsen et à sa très grande connaissance du milieu polaire. Ce norvégien né en 1872 à Borge, entre dans la marine en 1894 et poursuit durant les 9 années suivantes une formation scientifique. C'est en 1897 qu'il participe pour la première fois, avec une équipe Belge, à une expédition dans l'antarctique. De 1903 à 1906, il lance à bord d'un petit sloop, sa première expédition polaire personnelle. Il réussit, pour la première fois, avec son unique bateau, la traversée du passage du Nord-Ouest. Ce passage est la voie maritime qui relie l'océan atlantique à l'océan pacifique, au nord du Canada. Lors de cette traversée, il détermine avec précision la position du pôle nord magnétique. L'expédition suivante se passe de 1910 à 1912 à bord du "Fram". Amundsen et son équipage y alternent explorations et recherches scientifiques. C'est durant cette expédition qu'ils atteignent le Pôle sud. Ils devancent ainsi de 5 semaines l'anglais Robert Scott. Celui-ci et son équipe ont choisi de tirer eux-mêmes leurs traîneaux au contraire d'Amundsen qui optent pour les chiens. Ce choix déterminant pour Amundsen est dramatique pour Scott qui périt épuisé avec toute son équipe, sur le chemin du retour. La guerre de 14-18 interrompt Amundsen dans la préparation d'une expédition au pôle nord. En 1918, il tente sans succès de se laisser dériver vers le pôle nord à bord de son bateau le "Fram", et aborde finalement en Alaska en 1920. En 1922, nouvelle tentative, mais cette fois en utilisant bateau et aéroplane : nouvel échec. Enfin, en 1926, après plus de 70h de vol à bord du dirigeable le "Norge", il survole enfin le pôle nord, mais ne peut s'y poser. Le 28 Juin 1928, cet explorateur d'exception, accoutumé des "Premières" disparaît au cours d'un vol en aéroplane. (Yann Drougard)
  16. 1913 : La Grèce annexe officiellement la Crète.
  17. 1916 : Le Danemark décide par référendum la vente des Antilles danoises aux Etats-Unis, pour une somme de 25 millions de dollars.
  18. 1918 : Le président Sidonio Paes est assassiné au Portugal.
  19. 1920 : Après de multiples émeutes, l'Irlande est officiellement divisée en deux territoires autonomes.
  20. 1927 : Rupture des relations entre la Chine et l'Union soviétique.
  21. 1935 : Naissance de l'actrice américaine Lee Remick (morte en 1991).
    Après avoir étudié très jeune la danse et la comédie, Lee Remick s'illustra dès l'âge de 16 ans à la scène comme à la télévision. Pour ses débuts au cinéma, Elia Kazan lui confia le rôle de la majorette d»'Un homme dans la foule» 1957) . Elle signa immédiatement après un contrat avec la Fox qui exploita son image d'ingénue perverse dans «Les feux de l'été» (M. Ritt, 1958), «Duel dans la boue» (R. Fleischer, 1959) et surtout «Autopsie d'un meurtre» d'Otto Preminger (1959). Avec «Le fleuve sauvage» (1960), pour lequel elle retrouvait Elia Kazan, Lee Remick aborda un emploi différent, beaucoup plus sensuel, qui inspirera par la suite «Le sillage de la violence» (R. Mulligan, 1965) ou «Le clan des irréductibles» (P. Newman 1971). L'actrice réussit aussi dans le registre mélodramatique et dans le thriller (``Refroidisseur de dames», J. Smight, 1966) et revint à la scène dans les années 60 pour interpréter avec succès des comédies musicales. A partir des années 70, elle alterna les films commerciaux avec les productions télévisées dans lesquelles elle obtint ses plus grands succès (``L'amour en héritage»).
  22. 1937 : Les Japonais installent un gouvernement fantôche chinois à Pékin.
  23. 1939 : L'Union soviétique est exclue de la Société des Nations.
  24. 1941 : Les fusiliers-marins américains offrent une résistance acharnée aux Japonais dans l'ile de Wake.
  25. 1946 : Naissance de la chanteuse française d'origine britannique Jane Birkin.
  26. 1944 : Nationalisation des Houillères du Nord de la France.
  27. 1958 : Décès du physicien autrichien Wolfgang Pauli (né le 25/04/1900)
  28. 1959 : Michel Debré fait voter sa loi sur l'aide à l'enseignement privé.
  29. 1959 : L'archevêque Makarios est élu à la présidence de la République de Chypre.
  30. 1960 : Vingt pays signent à Paris la convention qui crée l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).
  31. 1961 : Marie Besnard, celle que l'on surnommait "l'empoisonneuse de Coudun" est acquitée.
  32. 1962 : Le premier gouvernement à majorité africaine est formé en Rhodésie du Nord par Kenneth Kaunda.
  33. 1967 : Le roi Constantin de Grèce en exil à Rome.
  34. 1969 : Inauguration du premier tronçon de R.E.R. entre "Nation" et "Boissy-Saint-Léger".
  35. 1970 : Emeutes en Pologne.
  36. 1971 : Dévaluation du dollar.
  37. 1975 : La France annonce son intention d'aider l'Egypte à mettre sur pied sa propre industrie d'armement.
  38. 1976 : Le Parti communiste vietnamien réunit son premier congrès depuis 1960.
  39. 1977 : Des négociateurs égyptiens et israéliens se rencontrent au Caire pour préparer le cadre d'un règlement au Proche-Orient.
  40. 1981 : Israël annexe le Golan.
  41. 1981 : Des grèves éclatent en Pologne après la proclamation de la loi martiale.
  42. 1985 : Emeutes à Karachi : plus de 160 morts.
  43. 1987 : Décès du dessineur humoristique Copi (Paul Damonte) à l'âge de 48 ans.
  44. 1988 : A la tribune de l'ONU, à Genève, Yasser Arafat lance un appel à la réconciliation avec Israël.
  45. 1989 : Mort à Moscou d'Andreï Sakharov, physicien soviétique, prix Nobel de la paix.
  46. 1991 : Le naufrage en mer Rouge du ferry égyptien Salam-Express provoque la mort de 473 des 654 passagers.
  47. 1992 : Le cheminot Daniel Saulin est condamné à 4 ans de prison dont 6 mois ferme pour la catastrophe ferroviaire du Melun-Paris (56 morts en juin 1988). En réaction, les syndicats déclenchent une grève massivement suivie le 15.
  48. 1994 : Le tribunal de commerce de Paris prononce les liquidations judiciaires personnelles de Bernard Tapie et de son épouse.
  49. 1994 : La Cinquième, chaîne culturelle française, commence ses émissions.
  50. 1995 : L'accord de paix en Bosnie est signé à Paris par le président bosniaque Alija Izetbegovic, le président serbe Slobodan Milosevic et le président croate Franjo Tudjman, après trois ans et demi de conflit.
  51. 1997 : Pour la première depuis la révolution islamique de 1979, le président iranien, Mohammad Khatami exprime son souhait de dialoguer avec le peuple des Etats-Unis.
  52. 1998 : En présence de Bill Clinton, les membres du Conseil national palestinien réunis à Gaza votent à main levée la révocation des clauses de la Charte de l'OLP appelant à la destruction d'Israël. Le président américain reconnait aux Palestiniens le droit de "déterminer leur propre destinée sur leur propre terre".
  53. 1999 : Le corps d'une jeune fille, Corinne Caillaux, est découvert dans les toilettes du train de nuit Calais-Vintimille. Le portrait-robot du meurtrier présumé d'Isabel Peak, retrouvée morte le long de la voie ferrée Limoges-Paris le 13 octobre dernier, correspond au signalement du tueur du Calais-Vintimille.
  54. 1999 : Le tribunal correctionnel d'Evry annule pour vice de forme l'ensemble de la procédure à l'encontre de Xavière Tiberi, l'épouse du maire RPR de Paris qui était poursuivie dans l'affaire des emplois fictifs du conseil général de l'Essonne.
  55. 1999 : Le gouvernement allemand accepte de mettre en place un fonds doté de 10 milliards de marks (33,66 milliards de FF/5,13 milliards d'euros) pour dédommager ceux qui ont été forcés de travailler dans les entreprises allemandes pendant la deuxième Guerre mondiale.


Un classique est quelque chose que tout le monde voudrait avoir lu et que personne ne veut lire… (Marc Twain)

Dernière modification le : 15-Déc-2000