Quelques événements journaliers de Février

C'est arrivé un jour
C'est arrivé un jour

16 Février
16 Février

  1. 1147 : Départ de Louis VII pour la croisade
    Lors de cette "assemblée des grands" à Etampes, on confie à l'abbé Suger la régence du royaume pour toute la durée de l'absence de Louis VII qui part en croisade.
  2. 1519 : A Châtillon sur Loing (France) naissance de Gaspard de Coligny.
    Nommé amiral par Henri II, ce grand homme de guerre se convertit au Protestantisme et devient le chef des Huguenots. Coligny sera la première victime du massacre de la Saint Barthélémy, le 24 août 1572.
  3. 1722 : Elargissement des grands chemins de France, et plantation d'arbres des deux cotés
  4. 1804 : Des fusiliers-marins américains pénètrent dans le port de Tripoli et incendient la frégate américaine "Philadelphia", qui avait été capturée par des pirates.
  5. 1808 : L'armée de Napoléon entre en Espagne.
  6. 1826 : Mort de Laennec, inventeur du stéthoscope.
  7. 1838 : Naissance de Henry Brooks Adams
    Un arrière-grand-père, John Adams, un grand-père, John Quincy Adams, présidents des États-Unis ; un père, Charles Francis Adams, ambassadeur à Londres pendant la guerre de Sécession : une telle généalogie fait comprendre l'homme. Henry Adams appartient à la première " first family "des États-Unis. Et le fait qu'il n'ait à aucun moment exercé quelque pouvoir explique ce sentiment de l'échec dont il fait le thème essentiel de son œuvre. Mais si Henry Adams a " échoué " sur le plan politique, il est devenu l'un des écrivains les plus originaux de son pays. Il est né à Boston le 16 février 1838. Etudes à Harvard (1854-1858), séjour en Allemagne, puis, de 1861 à 1868, secrétaire particulier de son père à l'ambassade des États-Unis à Londres, journaliste politique à Washington, il accepte, en 1870, une chaire d'histoire du Moyen Âge à Harvard où, sans préparation - ni vocation particulière -, il s'affirme comme un excellent professeur, l'un des premiers des États-Unis à avoir eu recours à la formule du séminaire. En 1872, il a épousé Marian Hooper, de Boston ; ils n'ont pas d'enfants. Quand on lui confie, en 1877, les papiers d'Albert Gallatin, ministre des Finances de Jefferson, il démissionne et s'installe à Washington. La biographie de Gallatin (4 vol., 1879), celle de John Randolph, politicien de la même époque (1883), puis l'Histoire des États-Unis d'Amérique sous les présidences de Thomas Jefferson et James Madison(9 vol. publiés entre 1884 et 1891) vont occuper ces années. Adams écrit aussi deux romans qui resteront longtemps anonymes : " Démocratie "(1880), peinture de la décadence des mœurs politiques, et " Esther "(1884), sur la régression des valeurs religieuses. Marian Adams a servi de modèle pour l'héroïne de ce dernier livre dont Adams dira qu'il l'a " écrit avec le sang de son cœur ". En décembre 1885, Mrs. Adams, très affectée par la mort de son père, se suicide. L'Histoire des États-Unissitôt terminée, Adams se lance dans une série de voyages, d'abord vers l'Orient et dans les mers du Sud, en compagnie du peintre John La Farge ; il écrit un livre sur l'histoire de Tahiti, qui paraît en 1893. Il mène ce qu'il appelle son existence " posthume ", vie en réalité de plus en plus intensément imaginative, surtout après sa découverte de Coutances, du Mont-Saint-Michel et de Chartres en 1895. Il prend l'habitude de passer une moitié de l'année en France. Une autre femme, Mrs Cameron, est entrée dans sa vie. En 1904, il publie à compte d'auteur " Mont-Saint-Michel et Chartres " , puis, pour servir de pendant, " L'Éducation de Henry Adams " en 1907. En 1910, dans "Une lettre aux professeurs d'histoire américains" , il expose ses théories sur l'histoire. La fin de sa vie, marquée par sa passion pour les chansons françaises du Moyen Âge, s'achève à Washington le 26 mars 1918. La philosophie de l'histoire qui imprègne l'ensemble de son œuvre s'inspire de la deuxième loi de la thermodynamique, qui soutient que l'énergie mécanique est dans un état constant de dissipation. L'histoire humaine est de manière similaire dépourvue d'objectifs et consiste simplement en une succession de phases d'énergie. On retrouve cette vision dans " le Mont-Saint-Michel et Chartres " (1904), évocation personnelle, largement fondée sur l'imagination, de la culture médiévale, mais marquée par son antisémitisme. Dans son ouvrage le plus connu, " l'Éducation de Henry Adams ", il s'interroge sur l'évolution du monde moderne et dresse un examen critique de son époque. Cette autobiographie est rédigée à la troisième personne avec un scepticisme détaché et une fine ironie, dans laquelle l'auteur se présente comme un représentant de la mentalité américaine à un moment particulier de l'histoire.
  8. 1871 : La guerre franco-prussienne prend fin par une défaite de la France.
  9. 1873 : La République est proclamée en Espagne
  10. 1899 : Fin du mandat de président de la République de Félix Faure (décédé).
    Grand amateur de faste et de pompe, de haute taille et de belle prestance, Félix Faure a été surnommé par ses contemporains "le Président Soleil". Bien que d'origine modeste - il est né à Paris le 30 janvier 1841 d'un père fabricant de meubles -, il s'est vite élevé dans l'échelle sociale et a fondé au Havre un important commerce de peausserie. Elu député de Seine-Inférieure, il affiche des idées libérales et siège avec la gauche modérée, puis devient sous-secrétaire d'Etat aux Colonies avant de recevoir, en 1894, le portefeuille de la Marine. La démission de Casimir-Perier constitue l'étape décisive de sa carrière. Les chambres, réunies à Versailles, écartent Brisson et Waldeck-Rousseau, qui briguent la présidence, et Félix Faure l'emporte au second tour, le 17 janvier 1895, par 69 voix de majorité. Il se cantonnera dans un rôle strictement constitutionnel et tiendra une place déterminante surtout en politique extérieure : sachant recevoir avec élégance et faste, il contribue à l'alliance franco-russe. En octobre 1896, il reçoit le tsar Nicolas II et, l'année suivante, effectue un voyage officiel en Russie. La présidence de Félix Faure a aussi été marquée par la signature d'un traité reconnaissant le protectorat de la France sur Madagascar ainsi que par le drame de Fachoda, terminé en novembre 1898 par le rappel du corps expéditionnaire de Marchand. Félix Faure mourut subitement à l'Elysée, le 16 février 1899, au cours d'un rendez-vous galant avec sa maîtresse, Mme Stenheil.
  11. 1918 : Le port anglais de Douvres est bombardé par un sous-marin allemand.
  12. 1922 : Naissance du cinéaste Frédéric Rossif (mort le 18/04/1990)
  13. 1926 : Naissance du metteur en scène britannique John Schlesinger.
    Le cinéaste britannique John Schlesinger envisagea d'abord une carrière d'architecte avant d'entrer dans le monde du spectacle pendant la Seconde Guerre mondiale à travers des shows pour les armées. Il apprit ensuite à connaître le métier d'acteur à l'université d'Oxford en participant à des pièces montées par les étudiants. En 1961, il se fait remarquer comme metteur en scène de cinéma avec "Terminus", un moyen métrage sur la grisaille de la vie quotidienne. Suivent "Un amour pas comme les autres" (1962), "Billy le menteur" (1963), "Loin de la foule déchaînée" (1967)... Puis c'est le départ pour Hollywood, qui verra le point culminant de la carrière de Schlesinger avec "Macadam cow-boy" (1969) qui remportera l'Oscar du meilleur film. Le reste de la production "américaine" est plus inégal : seul "Marathon man" (1976), thriller mettant en scène d'anciens nazis, connaîtra un certain succès.
  14. 1932 : Dépôt du brevet du "Presse-purée" par Jean Matelet (Moulinex).
    L'industriel Jean Mantelet dépose le brevet du "Presse-purée". Ayant remarqué les difficultés rencontrées par son épouse pour écraser et passer une purée, Jean Mantelet étudie et met au point le célèbre appareil à manivelle. L'ingénieuse machine est commercialisée avec succès et fait le bonheur des ménagères entre les deux guerres. Après la seconde guerre mondiale, Jean Mantelet lance en France les premiers appareils électroménagers à moteurs. En 1954, à l'occasion du lancement du moulin à café électrique, l'entreprise prend le nom de Moulinex. A sa mort en 1991, l'inventeur du presse-purée, laisse derrière lui un groupe industriel d'une valeur de 7,7 milliards de francs.
  15. 1933 : Devant la menace allemande, la Roumanie, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie signent à Paris le pacte de la "Petite-Entente" et créent un conseil permanent.
  16. 1934 : En Autriche, le parti socialiste est interdit.
  17. 1936 : Le Front Populaire "Frente Popular" gagne les élections en Espagne.
  18. 1937 : La firme Dupont de Nemours annonce, aux Etats-Unis, la découverte du nylon.
  19. 1942 : Des sous-marins allemands attaquent des raffineries de pétrole à Aruba, aux Antilles Néerlandaises.
  20. 1943 : Institution du service travail obligatoire en France.
    Le Service du travail obligatoire, STO, est institué dans le cadre de l'économie de guerre. Plus de 1,5 million d'hommes seront requis. 875 000 d'entre eux sont contraints de partir pour l'Allemagne. Nombreux sont ceux qui, âgés entre vingt et un et trente-cinq ans, refusent l'obligation, entrent alors dans la Résistance ou tout simplement se cachent.
  21. 1943 : Les forces soviétiques reprennent Kharkov.
  22. 1945 : Début de raids aériens massifs de l'aviation américaine sur Tokyo.
  23. 1953 : Promulgation de pouvoirs spéciaux en Afrique du Sud, dans le cadre de la loi sur la sécurité publique.
  24. 1959 : Naissance du tennisman américain John McEnroe.
  25. 1959 : Fidel Castro devient le chef du gouvernement cubain.
    Fidel Castro devient 1er ministre à La Havane. 40 ans plus tard, le pilote est toujours au gouvernail. Né le 13 Août 1926, fils d'un immigrant espagnol, planteur de canne à sucre, Fidel Castro étudia le droit à l'université de La Havane, où il s'initia au militantisme politique. Il devint président de la Fédération des étudiants. En 1947, il participa à une tentative de débarquement à Saint-Domingue, visant à renverser le dictateur Rafael Trujillo, et adhéra au Parti du peuple cubain. Lorsque, en 1952, Fulgencio Batista parvint au pouvoir à l'issue d'un coup d'État, Castro mena l'opposition clandestine au dictateur. En 1953, il organisa l'attaque d'une caserne à Santiago de Cuba. Arrêté, condamné à quinze ans d'emprisonnement, il fut grâcié en 1955 et se réfugia au Mexique. En 1956, il débarqua à Cuba à la tête d'un commando de 82 hommes, parmi lesquels se trouvaient Che Guevara et Raoul Castro, frère de Fidel. Le débarquement fut un échec et 70 hommes périrent. Les autres trouvèrent refuge dans la sierra Maestra où ils menèrent la guérilla contre le régime de Batista. Le soutien populaire à la rébellion ne cessant de grandir, Castro et ses hommes marchèrent en décembre 1958 sur La Havane. Après avoir chassé Trujillo, Castro devint Premier ministre le 16 février 1959 et, ayant ajourné les élections initialement prévues, établit un gouvernement personnel et autoritaire. Dirigeant nationaliste et charismatique, le " lider maximo " lança une vaste politique de nationalisation de l'industrie et de réforme agraire. L'expropriation des entreprises américaines, qui contrôlaient une grande partie des plantations et les raffineries de sucre, suscita l'hostilité des États-Unis contre le nouveau régime. Castro chercha alors le soutien économique de l'Union soviétique avec laquelle il signa, en 1960, un accord commercial. Cuba devint un des terrains d'affrontement de la guerre froide. En 1961, les Américains décrétaient un blocus économique contre l'île et soutenaient une tentative de débarquement d'opposants au castrisme dans la baie des Cochons. En octobre 1962 éclatait la crise des fusées qui allait précipiter l'adhésion de Fidel Castro au communisme. Le castrisme était à l'origine une doctrine nationaliste et tiers-mondiste. En 1955, le dirigeant cubain avait, à Bandung, défendu le non-alignement des pays du tiers-monde. Son ralliement au communisme provoqua le départ de nombreux Cubains et le soutien populaire dont il avait bénéficié ne cessa de se réduire à mesure que son gouvernement personnel se transformait en dictature. En 1976, Castro renforça son pouvoir en cumulant les fonctions de premier secrétaire du Parti communiste cubain et de chef de l'État. Après la fin des années 1980, alors que les régimes communistes s'effondraient les uns après les autres, Fidel Castro a maintenu la ligne politique d'un régime de plus en plus isolé à l'extérieur et contesté à l'intérieur. L'arrêt de l'aide économique et financière autrefois apportée par les Soviétiques a entraîné une grave dégradation de l'économie. En 1993, le régime a permis une très relative libéralisation économique. Le Parti communiste cubain demeure en revanche le seul parti autorisé, toute opposition au régime étant sévèrement réprimée. Les États-Unis, où réside une importante communauté cubaine, ont renforcé l'embargo contre Cuba, réaffirmant leur volonté d'abattre le régime de Fidel Castro. L'afflux massif de réfugiés, en août 1994, sur le territoire américain les a cependant contraints à signer avec Castro un accord visant à réduire l'immigration des Cubains. En mars 1995, la tension entre les deux pays fut ravivée après que l'armée cubaine eut abattu un avion transportant des militants anti-castristes qui avait pénétré dans l'espace aérien national. En 1998, la visite du Pape à Cuba a semblé donner une certaine caution au régime qui a autorisé à nouveau les pratiques religieuses sans contrainte. 40 ans après, le plus vieux dirigeant communiste du monde est toujours le " grand leader ", le seul pilote. Mais l'esquif semble bien frêle.
  26. 1961 : Chypre décide de demander son admission aux Nations Unies.
  27. 1962 : Des émeutes anti-gouvernementales éclatent à Georgetown (Guyane britannique).
  28. 1970 : L'Union Soviétique annonce son intention d'apporter "toute l'aide dont ils auront besoin" aux pays arabes dans leur conflit avec Israël.
  29. 1985 : L'armée israélienne achève la première phase de son évacuation du Liban.
  30. 1986 : La France lance l' "Opération Epervier" au Tchad : un millier de soldats français sont envoyés à N'Djamena.
  31. 1988 : Décès de la journaliste française Hélène Gordon-Lazareffs.
  32. 1989 : M. Roger-Patrice Pelat, ami de François Mitterrand, est inculpé dans l'affaire Péchiney pour "recel de délit d'initié".
  33. 1989 : Décès du couturier français Guy Laroche.
  34. 1992 : Le gouvernement du Salvador et les représentants de la guerilla signent à Mexico un accord de paix mettant fin à douze années d'une guerre civile qui a fait 75 000 morts et ruiné le pays.
  35. 1992 : Décès d'André Jacquemin, peintre et graveur.
  36. 1994 : Décès du cardinal François Marty, 89 ans, ancien archevêque de Paris, victime d'un accident de la route.
  37. 1998 : Un Airbus A-300 de la compagnie taïwanaise China Airlines, transportant 196 personnes, dont 14 membres d'équipage, s'écrase alors qu'il tentait un atterrissage sur l'aéroport international de Taïpeh, à Taïwan : aucun survivant.
  38. 1999 : Arrestation au Kenya par les services secrets turcs du leader historique du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) ; Abdullah Ocalan sera transféré en Turquie afin d'être présenter devant la justice.

J'ai découverts un soir un nouveau contraceptif oral : j'ai demandé à une femme de coucher avec elle et elle m'a répondu non. (Woddy Allen, acteur et réalisateur américain, né en 1935)

Dernière modification le : 16-Fév-2001