Choix d'un arbre pour faire de l'ombre à une maison

Besoin d'aide pour le choix d'un arbre, questionnez nous!
Répondre
rregnard
Messages : 1
Inscription : 03 févr. 2009, 12:10
Contact :

Choix d'un arbre pour faire de l'ombre à une maison

Message par rregnard » 03 févr. 2009, 14:56

Je cherche un arbre pour faire de l'ombre l'été à une maison orientée sud-est.
Cet arbre devra se situer à 8 ou 10 mètres de la maison, et sur un sol calcaire.
Je souhaite qu'il pousse assez rapidement... car j'ai déjà un certain age !
De manière à pouvoir profiter du soleil au printemps et à l'automne, car c'est très agréable de vivre dans une maison ensoleillée quand celui-ci n'est pas trop fort, il faudrait que ses feuilles apparaissent assez tard (début juin), et qu'elles tombent assez tôt (début septembre).
Cet arbre idéal existe-t-il ??
Quels sont les arbres que l'on plante habituellement pour ce faire ??
Je pensais à un paulownia, ou à un catalpa ; j'ai appris que le paulownia n'aimait pas le froid trop intense, supporte-t-il -15°, il fait qqfois froid en champagne !
Avec tous mes remerciements.

pierre-yves
Administrateur
Messages : 457
Inscription : 11 nov. 2006, 14:30
Localisation : La Rochelle - France
Contact :

Message par pierre-yves » 03 févr. 2009, 16:36

bonjour

le catalpa et le paulownia ont de grandes feuilles qui font effectivement de l'ombre. Eux mêmes préfèrent des expositions ensoleillées.
Le paulownia est "rustique", cad capable de supporter des basses températures (-20°). Il vient des contrées froides du nord de l'Asie.
Je ne sais s'il en pousse en Champagne, mais à Paris le Paulownia est fréquent : il orne la place d'Italie et le jardin du Trocadéro.
Le noyer noir d'Amérique donne aussi de belles feuilles, de belles couleurs automnales et ses feuilles tombent assez tôt. Il pousse rapidement et supporte le grand froid (normal, il vient du Nord continent américain).

leoia
Messages : 97
Inscription : 07 nov. 2008, 11:47
Localisation : Nord
Contact :

Message par leoia » 06 févr. 2009, 01:07

bonjour rregnard,

Je suis souvent inquiet quand on me dit vouloir planter un arbre à 8 ou 10 mètres de la maison. Certes celui-ci n'atteindra ces 20 à 30 mêtres d'ici quelques années. La tronçonneuse des descendants, ou nouveaux occupant, ne lui en laissera peut-être pas le temps, quand il sera jugé trop envahissant.
Un arbre qui pousse vite le fait tout le temps. Les heureux propriétaires de haies 'thuyassées' le savent. (volume et fréquence de taille).

Le choix d'un arbre requière du temps. Son développement aussi.
Parfois je pense qu'ils sont devenus des produits jetables, liés aux envies du moment.
Pour ma part, je les vois plus comme des sujets vivants, liés au savoir faire de ceux qui les 'élèvent' et au savoir être de ceux qui les achètent.
L'important reste de trouver les bons et de se faire plaisir.

Les arbres et les maisons ne font souvent pas bon ménage. Parfois ce sont les arbres qui poussent trop près de la maison, parfois ce sont les maisons qui poussent trop près des arbres.

Pour gagner du temps, on peut planter des gros sujets, ce qui engage des conditions particulières.
Vous pouvez voir le sujet 'olivier de bohème' posté par Ehlios.

Dans votre cas j'aurais tendance à conseiller un arbre solide, à pousse lente. pourquoi pas un chêne. La longévité est plus rassurante.
Les liquidambars ont aussi de belles couleurs automnales.

On voit parfois de beaux cèdres et même des mélèzes ombrer de belles bâtisses. Les aiguilles au sol ne dérangent pas les habitants. C'est une histoire de goût.
J'aime aussi ces maisons couvertes de vigne vierge (parthenossissus ?)
ou de lierre, qui sentent bon la fraicheur, même au soleil.
Mais là encore il faut accepter l'intrusion végétale dans son chez-sois, et tout l'entretient que cela induit.
Parcontre pas encore de vigne (hips !!!) vierge ni de lierre tombé sur une maison un jour de tempête...

bien à vous et que vivent les bulles de champagne...

leoia.

Christ
Messages : 10
Inscription : 23 oct. 2008, 19:09
Contact :

Message par Christ » 07 févr. 2009, 15:34

leoia a écrit :bonjour rregnard,


Le choix d'un arbre requière du temps. Son développement aussi.
Parfois je pense qu'ils sont devenus des produits jetables, liés aux envies du moment.
Pour ma part, je les vois plus comme des sujets vivants, liés au savoir faire de ceux qui les 'élèvent' et au savoir être de ceux qui les achètent.
L'important reste de trouver les bons et de se faire plaisir.

leoia.
Bonjour, travaillant en collectivité le végétal, est souvent considéré comme du mobilier urbain. Même si saôulé de bio et de dévellopement durable, la tendance s'inverse un peu.
Je partage donc totalement vos propos.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités