transparent

Peuplier

arbre du genre Populus, de la famille des Salicacées (Peuplier, Saule)

Étymologie : du latin "populus", qui signifie aussi le "peuple".

Espèces et Origines :
- le Peuplier d'Italie est un arbre originaire d'Iran. Il a été introduit en Italie puis en France (sur les bords du canal de Briare) en 1749. Le général Bonaparte (pas encore Napoléon) apprécia cet arbre, lors de ses campagnes en Italie, et en fit planter dans l'Est de la France.
- le Peuplier noir commun est originaire d'Europe.
- le Peuplier grisard est un hybride de Tremble x Peuplier blanc.
- le peuplier blanc (Populus alba) est un arbre originaire de l'ouest de l'Europe. (alba). Ses feuilles virent au jaune en Europe, au rouge en Amérique.
- le Peuplier du Canada est un hybride spontané en France apparu en 1750.
- le Tremble, Populus tremula, est originaire d'Europe, d'Asie et d'Afrique du Nord. Son nom vient de ce que sa feuille "tremble" et s'agite au moindre coup de vent, comme, semble-t-il, le peuple ! En effet, elle est soutenue par un long pétiole aplati qui leur permet d'osciller à la moindre brise.
En Amérique : Peuplier baumier, Peuplier faux-tremble.
En Chine : Peuplier lasiocarpa.

Peuplier noir :

Habitat : les peupliers apprécient les sols humides. Le peuplier blanc préfère les sols riches, calcaires. Le peuplier d'Italie est plus sensible au gel et à la sécheresse que le peuplier noir.
Ils ont tous un feuillage caduc. Les feuilles sont entières, disposées en spirales sur les branches (alternes). Leurs couleurs d'automne sont vives (jaunes en Europe, rouges aux États-Unis). Le Peuplier blanc a le dessus et le dessous couverts de poils au début de la foliation. Ces poils retiennent la poussière. Puis la face supérieure perd ses poils et devient vert luisant.
Espèces dioïques (pied mâle # pied femelle). Les fleurs mâles sont des chatons pendants à anthères pourpres, apparaissant avant les feuilles, en fin d'hiver. Les fleurs femelles sont en général plus petites (plus longues chez le Tremble), à stigmates roses ou rouges. Elles sont fertiles de mars à mai suivant les espèces.
Risque de pollen allergisant : faible.
Les fruits sont des capsules à deux carpelles, qui s'ouvrent vers le mois de juin, pour libérer des graines pourvues de poils abondants, cotonneux, qu'emporte le vent avant de les déposer en tapis blancs. On le replante par boutures, qui prennent racine facilement (comme le Saule).

Différences Peuplier noir/
Peuplier d'Italie
Peuplier blanc Peuplier grisard 
Tremble
Taille 40 m/30 m 35 m 30 m 30 m
Durée de vie 400 ans/150 ans (1) 300 ans 100 ans 300 ans
Tronc droit d'abord tortueux, puis droit   droit, élancé et nu
Port large/fastigié Pied mâle : pyramidal et houppier d'un vert intense.
Pied femelle : étalé.
  irrégulier et ramassé
Écorce crevassée gris noirâtre, bosses et broussins sur le tronc lisse, blanc verdâtre, trouée de petits losanges caractéristiques (2) chez le jeune, puis rugueuse, fissurée et noirâtre, spécialement à la base. gris argenté avec de petits losanges (2) lisse gris-vert puis gerçurée
     
Branches branches basses parallèles au tronc branches blanches    
Feuilles bord denté
P. noir : 9 cm, triangulaires
P. d'Italie : 8 cm, en losange,
P. du Canada : 10 cm, base légèrement cordée

- sur les rameaux longs et vigoureux, à 5 lobes profonds et dentelées (12 cm),
- sur les rameaux courts, rondes, à bord sinueux .
- face inférieure duveteuse

triangulaires, à larges dents 9 à 15 cm, presque rondes, terminées en pointe, à bord crénelé ou ondulé.
Base ronde ou à peine en cour. Pétiole aplati.
Pétiole long pétiole aplati   court plat (3)
Dessous vert, glabre blanc, pubescent(4) gris, poilu  

(1) beaucoup de peupliers d'Italie âgés (notamment ceux du parc de Sceaux) n'ont pas résisté à la violente tempête du 26/12/1999. Ils avaient été planté dans les années 1930. Pour voir des images. Un des plus vieux peupliers de France : a été planté en 1789 à Gourville en Charente comme arbre de la Liberté.
(2) à la longue, les losanges se rejoignent, et, sur un sujet âgé, tout le bas de l'écorce est crevassé avec des losanges profonds, gris noirâtres, qui font penser à des caractères d'écriture assyrienne.
(3) le pétiole plat est perpendiculaire au plan de la feuille et il se tord au moindre coup de vent : les feuilles s'agitent facilement (elles "tremblent").
(4) Les jeunes feuilles sont duveteuses sur les deux faces, le dessus devenant lisse et vert à l'état adulte.
Légendes et traditions : Dans la mythologie grecque, le peuplier était noir. Hercule portait une guirlande de feuille de peuplier dans son combat contre Cerbère, le gardien de l'Enfer. La sueur qui perla du front du demi-dieu changea la couleur du feuillage qui devint blanc et le resta.
La nymphe Leuké, fille de l'Océan, était convoitée par Hadès. Elle lui échappa en se métamorphosant en Peuplier blanc, qui fut considéré dès lors comme arbre de la résurrection. A la mort de la nymphe, Hadès planta des peupliers blancs en son royaume, les Champs-Élysées. Les Héliades, soeurs de Phaéton, se sont métamorphosées, pour pleurer leur frère tombé dans le Pô, en Peupliers noirs : cette fois, le Peuplier noir est l'arbre de la mort (il remplace l'if). Dans la mythologie romaine, Leuké est assimilée à Perséphone, qui passe 3 mois par an en Enfer et 9 mois sur terre. On retrouve donc cette notion de mort et résurrection.
Dans l'astrologie celtique, le peuplier manifeste "l'incertitude".
Il était une tradition de planter des peupliers, à défaut de cyprès, dans les cimetières. Le peuplier était un des arbres (avec l'aulne et l'orme) qui servait à fabriquer des gibets. Lors des journées de 1830 et 1848, en France, le Peuplier a été planté en grandes cérémonies, comme "arbre de la liberté". Son nom latin, populus, en fit l'ambassadeur du "peuple".
Utilisations : les peupliers croissent rapidement, notamment le peuplier blanc (il pousse vite : 13 m en 20 ans), ce qui en fait un bon rapport pour l'exploitation. Les zones inondables ont été exploitées en peupliers, qui sont coupés entre 30 et 50 ans d'âge. Cette exploitation se fait au détriment des écosystèmes des zones humides, qui sont parmi les plus riches et au détriment des végétations capables de survivre à la sécheresse ou aux inondations alternées. Le bois de peuplier est clair, léger, fibreux, facile à fendre, et peu durable. On en fait des allumettes, et, par déroulage du bois, du contreplaqué et des cageots. L'écorce des jeunes rameaux contient une substance efficace pour lutter contre la fièvre. En aménagement paysager, le Peuplier (aussi bien le peuplier d'Italie au port fastigié que le peuplier noir au port étalé) marque les alignements de routes, de canaux ou de cours d'eau. Compte tenu de l'abondance des graines soyeuses, on évite de planter des pieds femelles en ville.
Reproduction : la reproduction naturelle se fait par la graine emportée par le vent, mais en exploitation, on recourt au bouturage, qui est forme de clonage, technique plus sûre en terme de résulta immédiat, mais appauvrie à la longue puisqu'elle se prive du métissage. Le Tremble produit beaucoup de drageons.

Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes
Achat de semences



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert
Semences du Puy
Pépinières naudet


 5,45 €
descriptif d'achat Jardin du pic vert

 6,00 €
descriptif d'achat Planfor

Toutes les offres d'achat : Peuplier

ajouter votre commentaire

notez les arbres/arbustes

Événements

  • le 06/08/2014 : Concert dans la Cour du Manoir avec le festival du à Salignac-Eyvigues
  • du 14/07/2014 au 18/08/2014 : Let’s dance pendant les pique-niques blancs à Salignac-Eyvigues
  • voir le détail
    ajouter un événement
écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -