transparent
Reconnaître un arbre par son écorce - page 1/2

En hiver, de quels indices dispose-t-on pour identifier un arbre ? A part les conifères qui, la plupart gardent leurs feuilles (exceptions : le Ginkgo et le Mélèze), les arbres à feuilles caduques n'ont que leur écorce et leur port à offrir pour qu'on les identifie. Cela est peu. On peut fouiller à leur pied les feuilles en décomposition, mais peut-être viennent-elles d'un autre arbre. Quelques arbres portent des feuilles dites "marcescentes", qui subsistent, même mortes, sur les rameaux : ce sont le Chêne sessile, le Châtaignier et le Hêtre. Ceux-là ont deux points communs, d'abord d'appartenir à la même famille des "cupulifères", c'est à dire des arbres dont les fruits sont protégés par une "cupule" (gland du chêne, faîne du hêtre ou châtaigne), et secondement, de s'écrire avec un "^" (ce qui n'est pas exclusif de leur famille, puisque le Frêne s'écrit aussi avec un "^" !). D'autres arbres gardent des fruits en hiver : samares en bouquets du frêne excelsior, petits cônes évidés de l'aulne, glomérules (boules) du platane, ou de l'arbre aux pochettes (rare), capsules entrouvertes du paulownia ou grappes de lampions marrons du savonnier (pour ne parler que des feuillus).

D'autres enfin ont un port particulier (comme le Peuplier d'Italie qui est érigé) ou le Chêne pédonculé (branches tortueuses) ou un tronc rectiligne (en fût) comme le Châtaignier ou le Merisier, qui aident à les reconnaître, à condition de compléter cette caractéristique avec l'observation de l'écorce. Voici quelques exemples d'écorces qui faciliteront l'identification :


le Charme et le Micocoulier ont des écorces lisses, cannelées, éventuellement boursouflées. Leur couleur est grise.
le tronc du Hêtre ressemble à des pattes d'éléphant parce qu'il est lisse, plissé à la naissance des branches.
le Platane présente des plaques qui libèrent, en tombant, des zones claires, vertes ou jaunes du cambium.
le Pin maritime présente une écorce liégeuse, d'écailles épaisses et rouges, tandis que le Pin sylvestre a une écorce moins épaisse, grise dans le bas, rose vers le haut.
divers Bouleaux ont une écorce blanche qui se détache en lanières horizontales.

les Cerisiers ont une écorce lisse en bandes horizontales, rouge-marron, percées de "lenticelles" ovales, par où l'air pénètre.

le Robinier pseudo-acacia a une écorce crevassée gris-brun, formant des bourrelets en diagonale qui s'épaississent avec l'âge.
le Peuplier blanc présente une écorce lisse gris-vert, trouée de petits losanges caractéristiques, qui, à la longue, se rejoignent, et, sur un sujet âgé, tout le bas de l'écorce est crevassé avec des losanges profonds, gris noirâtres, qui font penser à des caractères d'écriture assyrienne (cunéiforme).

Pour les autres arbres, l'identification est délicate, car les écorces se ressemblent entre elles. Un jeune sujet porte une écorce normalement lisse qui se fissure ou se craquelle avec l'âge. De ce fait, il est encore plus difficile d'identifier un arbre jeune par son écorce.

Usuellement on distingue les écorces lisses, lisses peu fissurées , lisses et cannelées, rugueuses se détachant par lanières, se détachant par plaques, se détachant par écailles, fissurées (les fissures sont verticales), crevassées et quelques autres particulières (découpées en carrés, bourrelées), enfin les écorces fibreuses et filandreuses.

retourner sur la page précédente

revenir au début

Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert


 155,00 €
descriptif d'achat Jardin du pic vert

 7,95 €
descriptif d'achat Planfor

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -