transparent
  • Les pollens sont des facteurs allergènes :
    - les pollens de faible calibre (moins de 10 microns) pénètrent dans les voies respiratoires et les poumons. Les pollens plus gros de 20 et 60 microns sont moins dangereux car ils sont arrêtés dans les voies respiratoires supérieures.
    De plus, les petits pollens sont légers et davantage disséminés par le vent que les pollens lourds. Pour cette raison on trouvera les pollens allergisants aussi bien dans les villes qu'à la campagne.
    - seuls les pollens qui libèrent des particules protéiques sensibles sont responsables des allergies.
    Les personne sensibles ont un " terrain génétique " particulier : le terrain atopique.
  • Quels arbres sont susceptibles de provoquer des crises d'allergie :
    les arbres anémophiles, c'est à dire ceux qui dispersent dans l'air les grains de pollen mâle à la recherche de pollen femelle.
    Le risque d'allergie aux pollens d'arbres est donc lié à la saison de la pollinisation, au printemps.
    Le risque d'allergie est au maximum par beau temps venté. Au contraire, il s'atténue ou
    disparaît lorsque la pluie tombe et plaque les pollens au sol. Mais en cas d'orage, les turbulences peuvent brasser le pollen et augmenter les risque d'allergie. Au début des précipitations, le pollen peut éclater et libérer dans l'air de très petits allergènes.
    Les conditions atmosphériques influent sur les quantités de pollen présentes dans l'air :
    - La chaleur et l'humidité l'augmentent,
    - La sécheresse ou le froid les diminuent.
  • De plus des réactions croisées sont possibles entre pollens d'arbres d'espèces différentes ou avec les fruits de ces arbres : par exemple entre les pollens de bouleau, noisetier, aulne, charme et les noix, noisettes.
  • Les personnes allergiques aux pollens sont présensibilisés par les pollens d'arbres au printemps et continuent d'être affectées lorsqu'arrivent les pollens de graminées, en été, puis les pollens de Composées (armoises, Ambrosia ou ragweed, plantain) et d'Urticacées (orties et surtout pariétaire), à l'automne.
 

Période de floraison :

Risque carte des
risques
en France
Aulne février-mars fort un des premiers pollens de l'année qui déclenche des réactions allergiques, par conséquent risque de confusion avec un refroidissement ; réaction croisée avec le bouleau, l'aulne et le charme. voir
Bouleau mars-avril très fort production de pollen très importante et allergisante sur la moitié Nord de la France au dessus d'une ligne de Bordeaux-Grenoble ; réaction croisée avec le noisetier, l'aulne, le charme et les aliments comme les fruits et les noix. voir
Charme mars moyen pollinisation importante tous les 5 à 10 ans seulement ; réaction croisée avec l'aulne, le bouleau et le noisetier.  
Châtaignier juin-juillet faible  
Chêne mars-avril moyen production de pollen abondante ; réaction croisée possible avec le bouleau. Voir
Cyprès mars très fort potentiel allergisant plus important dans le quart Sud-Est de la France en raison de la moindre humidité que dans les autres régions. Voir
Frêne mars-mai moyen grande quantité de pollen ; réaction croisée avec l'olivier. Voir
Noisetier janvier-avril moyen à fort premier pollen de l'année qui déclenche des réactions allergiques, par conséquent risque de confusion avec un refroidissement ; réaction croisée avec le bouleau, l'aulne blanc et le charme. Voir
Olivier mai-juin moyen à fort allergène fort en région méditerranéenne ; réaction croisée avec le chêne. Voir
Peuplier mars-mai faible plusieurs variétés ornementales du peuplier sont des espèces hybrides stériles qui ne produisent pas de pollen, ce qui en fait un choix idéal pour les personnes allergiques. Voir
Platane avril-mai moyen quantité de pollen importante localement ; risque plus fort dans la région méditerranéenne voir
Saule février-mars faible très peu de pollen dans l'air, car pollinisation davantage entomophile; les rameaux de saule peuvent déclencher des rhumes des foins dans les espaces fermés. Voir
Tilleul mai voir

Notez que le pollen de pin, abondant et très visible (à sa couleur jaune), n'a pas de pouvoir allergisant. Les érables, à l'exception peut-être de l'érable negundo (plus présent au Canada qu'en Europe), ne sont pas allergisants.
Au Canada, des allergies peuvent se manifester avec des arbres à feuillage persistant, comme le genévrier rouge, le genévrier commun de montagne, le séquoia, le cyprès chauve et le thuya occidental.
Les pollinoses existent aussi avec des arbres exotiques : anacardier (Anacardium occidentale, arbre à noix de cajou), cocotier (Cocos nucifera), papayer (Carica papaya), palmier (Phoenix canariensis). Elles affectent les ouvriers travaillant dans les plantations. Les allergiques aux pollens de ces arbres peuvent réagir aux fruits de ces arbres (noix de coco, papaye, noix de cajou).

Les symptômes de l'allergie sont :
- rhinite: nez bouché, éternuements, nez qui coule et démangeaisons, " rhume des foins ",
- conjonctivite : yeux rouges qui piquent,
- crises d´asthmes : diminution du souffle, sifflements bronchiques, toux persistante souvent nocturne.

Quelle mesure prendre pour limiter les désagréments ?
de façon préventive ou curative, on peut prendre des médicaments adaptés. Il est préférable d'éviter les zones et les périodes à risque en restant chez soi, en fermant les fenêtres de la voiture quand on circule, on évitant les efforts dans les zones à risque (qui exigeraient une forte respiration et ventilation des poumons), en tenant compte des alertes publiées par les organismes de surveillance.
Si vous êtes sensibles aux allergies, évitez de planter des espèces allergisantes dans votre jardin (comme le cyprès et les thuyas).
Si vous devez entretenir votre jardin, malgré les risque d'allergies, lavez vous les mains, le visage, et même le nez (en inspirant de l'eau avant de se moucher), dès que vous rentrez à la maison.
Évitez de faire sécher votre linge dehors, car le pollen peut s'y déposer et vous déranger alors même que vous n'êtes pas sorti.
La surveillance aérobiologique consiste à recenser la présence et la densité de pollens dans l'air pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population.. Elle est menée par un réseau européen, l'EPI (European Aerobiology Network) :
Vous trouverez les liens vers les autres réseaux nationaux européens sur leur site :
www.polleninfo.org
Info pollens Suisse :
http://www.bulletin.ch/pollen_fr.html
En France, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) a été créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d´Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris.
http://www.pollens.fr/accueil.php

 
 
 

  Rubrique Connaissance


Achat d'arbres/arbustes
Achat de semences



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert
Semences du Puy


 18,00 €
descriptif d'achat Jardin du pic vert

 2,00 €
descriptif d'achat Planfor

Dernières discussions

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -