transparent

Différences animal et végétal

Avant d'aborder le positionnement des arbres dans le monde, je rappelle ici les théories admises en matière de classement :
La première différence à conceptualiser est entre le monde animal et le monde végétal (en latin : vegetabilis, de vegere, "pousser").
A première vue, ce qui les différentie est l'absence de sensibilité et de mobilité chez les végétaux, mais végétaux et animaux ont la faculté de se nourrir pour croître et se reproduire.

1/ La mobilité
L'animal se déplace pour se nourrir ou pour échapper à ses prédateurs (l'homme, lui, se déplace également pour son plaisir …)
Le végétal est fixe : en pleine terre, sur un rocher ou un mur présentant des anfractuosités (certaines espèces comme l'ailante ou le figuier se contentent de peu d'espaces pour s'implanter), sur un arbre (le lierre s'agrippe) ou à la surface de l'eau (nénuphar) ou même au fond de la mer (les posidonies et les algues).
Tout ce qui est fixe n'est pas végétal. Les premiers animaux apparus sur terre (plus exactement dans les mers), il y a 600 millions d'années, vivent dans l'eau : éponges, gorgones, anémones, coraux (embranchement des Cnidaires - du grec ancien signifiant "ortie").
Mais comment font-ils pour se nourrir ? Ils ont généralement une grande surface en contact avec l'eau et couverte de cellules urticantes ; lorsque des animaux minuscules touchent cette surface, ils sont paralysés et capturés (c'est pourquoi, il ne faut pas les toucher sous peine d'avoir des inflammations de la peau, plus douloureuse que les piqûres d'orties). Les anémones ont l'apparence des végétaux, car elles sont pourvues de cils qui retiennent la matière en décomposition.
La mobilité des végétaux est réduite à quelques lents mouvements imperceptibles, par exemple chez le tournesol qui suit le soleil dans la journée.

2/ La croissance :
C'est une faculté commune aux animaux et aux végétaux.

3/ La vie et la mort
C'est une faculté commune aux animaux et aux végétaux.
Mais la durée de vie peut être très longue chez les végétaux (10.000 années).

4/ La nourriture :
L'animal a une bouche pour attraper la nourriture et un anus pour rejeter ce qu'il ne digère pas. La digestion est d'abord une dissociation physique des aliments puis un processus chimique d'assimilation (Le suc gastrique collabore à la digestion dans l'estomac).
Même les Mollusques possèdent un système digestif complet débouchant sur un anus. Une exception chez les animaux : Les éponges se nourrissent en filtrant l'eau.
Les éponges ne possèdent pas d'organe, la circulation de l'eau, la capture des aliments et la digestion sont assurées par un type de cellule, les choanocytes.

Exception : Le processus de la digestion n'est pas réservé aux animaux. Des plantes carnivores capturent d'autres organismes, le plus souvent des animaux invertébrés, et les digèrent chimiquement (par des acides et des enzymes).
Les champignons sont aussi en mesure de digérer du matériel organique.

Le végétal se nourrit au moyen de l'absorption et de l'assimilation de substances inorganiques qu'il puise dans le sol (ou dans l'eau pour les plantes aquatiques), voire dans l'air (plantes Épiphytes suspendues aux arbres).
C'est le rôle des racines (pour faire simple) d'absorber l'eau et les substances contenues. Les arbres enfoncent leurs racines profondément pour chercher l'eau en profondeur, jusqu'à la nappe phréatique parfois.
C'est pourquoi, quand il fait très sec, il faut arroser les jeunes arbres qui n'ont pas encore de racines profondes. Les espèces se sont adaptées aux conditions climatiques et ne supportent pas d'être transplantées en dehors de leur milieu habituel.
Les plantes produisent de l'oxygène. La photosynthèse dissocie la molécule d'eau, l'oxygène est rejeté dans l'atmosphère et l'hydrogène est stocké sous forme de glucose. Avec le glucose, les végétaux fabriquent l'amidon et avec l'amidon, la cellulose.
Le mécanisme de rejet de l'oxygène a été initié il y a 2 milliards d'années par les algues bleues.

5/ La sensibilité
L'animal est sensible à son environnement. Pour se mouvoir dans l'espace et repérer sa proie ou les dangers auxquels il est exposé, il est doté de la vue (pas chez la moule) et de sensibilité tactile.
Certains végétaux sont également sensibles au contact et se rétractent quand on les touche.

6/ La reproduction :
Le bébé animal ressemble en tout point à l'adulte à sa naissance.
Ex chez les poissons ou les étoiles de mer :
Au moment de la reproduction, les mâles et les femelles rejettent leur produit sexuel dans l'eau de mer où les œufs se forment donnant naissance à des larves qui vont nager avant de regagner le fond et de prendre l'allure des adultes.
Le végétal ne pond pas et ne féconde pas de petit à son image. La graine contient les informations qui vont donner naissance à la plante.
Le classement des végétaux est basé sur des critères de reproduction principalement.
Au sein du végétal :

 

 suite : le classement végétal

  Rubrique Connaissance


Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert


 6,00 €
descriptif d'achat Planfor

 27,00 €
descriptif d'achat Jardin du pic vert

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -