transparent

Mûrier Morus

arbre de la famille des Moracées
(Arbre à pain, Figuier, Jacquier, Mûrier, Oranger des Osages, Pippal)

La famille des Moracées comprend près de 70 genres et un millier d'espèces : il s'agit d'arbres ou d'arbustes le plus souvent tropicaux, produisant du latex, à feuilles alternes, simples, entières ou plus ou moins lobées.
Étymologie : Moracée et Mûrier viennent du nom latin "morus".
Espèces :
Mûrier noir, Morus nigra, originaire de Perse, ainsi nommé en raison de son fruit rouge foncé ;
Mûrier blanc ou "mûrier du ver à soie", Morus alba (introduit de Chine en France, dans la Drôme, par le sieur d'Allan, en 1494). Olivier de Serres relance la sériculture en Provence en 1599, en préconisant la culture du mûrier à soie.
Mûrier kagaya ou Mûrier à feuilles de Platane, Morus platanifolia ;
Mûrier à papier, Broussonetia papyrifera, fréquent en Provence.
Les différences sont indiquées dans le tableau ci-dessous.
Habitat : les Mûriers supportent le calcaire et affectionnent la lumière (espèces héliophiles) et la chaleur (thermophiles).
Durée de vie : de l'ordre de 100-150 ans.
Taille maximale : 10-15 m.
Port : houppier large sauf le Mûrier noir qui a un port étalé.
Écorce fissurée, noire, avec, chez le mûrier noir, des bosses.
Feuillage caduc. Feuilles en mai avec les fleurs. Les mûriers ont des feuilles de formes très variées, généralement ovales, à base cordée, et extrémité effilée, et bordure légèrement denté. Elles sont parfois profondément lobées, éventuellement asymétriques par rapport à la nervure centrale. Les rameaux contiennent une sève blanche riche en latex. Le Mûrier à papier est une espèce dioïque : les fleurs mâles sont des chatons, les fleurs femelles sont des boules de 1 cm de diamètre (glomérules), hérissées de poils violets papilleux qui sont des stigmates (comme chez l'Oranger des Osages). Les fruits des Mûriers ressemblent aux mûres de la ronce, mais en diffèrent : la mûre de mûrier est un amas de petits fruits charnus, tandis que la mûre de la ronce résulte d'une seule fleur dont on retrouve le calice à la base. Chaque carpelle donne un élément charnu contenant une graine.
Utilisations :
Mûrier blanc :
les feuilles du mûrier blanc servent à l'alimentation du ver à soie (chenilles de bombyx).
Mûrier noir : l'écorce contient des substances ténifuges (qui tuent les ténias). Son bois est recherché en ébénisterie et utilisé en papeterie. Le fruit est comestible, non pas tel quel, mais en sirop utilisé comme émollient ainsi qu'en confiture ou en gelée (comme la mûre).
Mûrier à papier : son écorce, fine, servait à faire un papier de luxe en Asie.

Différences Mûrier blanc Mûrier noir Mûrier à papier Mûrier kagaya
Origine Chine Perse Chine Japon
Écorce fissurée avec de grosses bosses. s'exfoliant fissurée, noire
Feuilles ovales, peu asymétriques, grossièrement dentées, parfois lobées. grandes, vert mat ovales, finement dentées. grandes (16 cm), profondément lobées, vert très sombre
Base   en cour   en V
Dessus lisse, luisant rugueux très rugueux luisant
Dessous clair pubescent velu glabre
Fruit blanc rosé rouge noirâtre, comestible pubescent   

Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert


 4,50 €
descriptif d'achat Planfor

 7,15 €
descriptif d'achat Jardin du pic vert

Toutes les offres d'achat : Mûrier

ajouter votre commentaire

notez les arbres/arbustes

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -