Haïkus
Le haïku (abréviation de "haïkaï-hokku") est un poème très bref, composé de 3 vers (tercet) de 5, 7 et 5 syllabes (en tout 17 syllabes) ou deux vers de 7 et 7 syllabes (en tout 14 syllabes). Le haïku est une forme simplifiée du renga, qui lui, est composé de versets de 17 et 14 syllabes.
Il a été codifié par Basho Matsuo (1644-94) et Shiki Masaoka (1867-1902) qui insiste sur la description de la nature ("shasei"). Kyoshi Takahama (1874-1959) recommande une référence à la nature ("kigo"), à une réalité non seulement humaine.

Printemps

De tous les côtés
Les vents apportent des pétales de cerisier
Au lac des grèbes.
(Basho Matsuo, 1644-94)

Un canon roule ses grondements.
Bourgeons d'arbre.
(Shiki Masaoka, 1867-1902)

J'ai reçu un pétale tombé de cerisier à la main.
Ouvrant le poing
Je n'y trouve rien.
(Kyoshi Takahama, 1874-1959)

Ni matin ni soir
Je ne détache mes yeux
Des fleurs du prunier.
À quel moment
Se fanent-elles donc?
(Ki no Tsurayuki)

Fleurs de cerisier.
Labourant à la rizière
On voit toutes leurs étamines.
(Koi Nagata, 1900-1997)

Fleurs rouges de prunier.
Une boule d'air
Sort d'une boîte.
(Koi Nagata, 1900-1997)

L'hirondelle s'en va
Printemps vert dans les mousses
Parfums citronnés
(Marine)

 

Sous le cerisier
Deux ou trois ronds de pétales
Entourent un nombril
(Sonia)

Dans le marronniers,
Si petits et si roses,
Mille sapins de noël.
(André Cayrel)

Devant le temple
Les fleurs du frangipanier
Offrandes du vent
(Stéphane Méliade)

Sous le magnolier
En fleur, le parfum
D'une passante
(Daniel Py)

Chapeau de glace
Le marchand de pommes
Espère les pluies d'Avril ...
(Jean-Louis D'abrigeon)

Ombres chinoises
Les branches des grands arbres
Dessinent des fleurs
(Marine Garnier)

Matin d'alerte
Parmi les pommiers en fleur
Un parfum d'essence
(Serge Tomé)

Été

Les racines d'un grand arbre d'été
Sur une roche
S'étendent dans toutes les directions.
(Kyoshi Takahama, 1874-1959)

Branches folles
Têtes en l'air
Perce le nuage
(Diane Martel)

Le grillon des temps
Chante au cœur du vieil arbre
L'été retrouvé
(Évelyne Voldeng)

 

 

L'été, c'est l'ivresse
Et, l'automne, un lendemain
De folle kermesse
(Diane Descôteaux)

Dans le pré jaune de Blé
Surgit un petit chaton
Très mignon.
(Brian)

L'ombre du pin
N'atteint pas la rivière.
Chaleur d'août
(Daniel Py)

Automne

Sur une branche morte
Repose un corbeau :
Soir d'automne !
(Basho Matsuo, 1644-94)

Une rafale de vent
puis les feuilles se reposent
Basho Matsuo (1691)

À personne il n'a donné
de ses poires réputées
Basho Matsuo (1691)

Vent d'automne -
Les feuilles mortes râtelées
S'échappent à nouveau
(Damien Gabriels)

Plage d'automne -
Le vent feuillette une revue
Page à page
(Damien Gabriels)

Mi-octobre
Moitié vert, moitié rouge
Le sumac du parc
(Damien Gabriels)

Tristesse d'automne -
La couleur des arbres,
Heureusement
(Damien Gabriels)

Les petites pommes
Aiment jouer aux grandes
Pommes de tire
(Gilles Bruneau)

Les feuilles tombent
L'arbre se dénude
Frissons dans l'air
(Diane Martel)

Petite feuille
Quittant la branche
Matin de la rentrée
(Rositsa Yakimova)

 

 

Libre mais sans l'être
Autant que faines et glands
Aux branches d'un hêtre
(Diane Descôteaux)

La forêt s'effeuille
Sans la couleur de ton pas
Le soleil rit jaune
(Gertrude Millaire)

Les trottoirs jaunissent.
Les arbres de l'avenue
S'emplissent de ciel
(Henri Chevignard)

Vent d'Ouest
Les feuilles mortes
Se rassemblent à l'Est
Buson (1715-1783)
© Ed. Philippe Picquier, in "Haïku, poésie du zen"
http://perso.wanadoo.fr/dominique.chipot/indexti.html

Le vent se lève
Les volets claquent
Les feuilles s'envolent

Je me lève,
La pluie tombe
Sur la feuille d'automne
(Marion)

Le vent frais emporte
Les feuilles brunes des arbres
Quelques papillons
(Luc Rose )

Sous le soleil timide
Resplendissante
La forêt d'automne
(Dominique Chipot)

Vent dans le noyer
Sa majesté est tombée
Brou de noix sur bois
(Antoine)

Hiver

La neige partout
Quelques feuilles sont restées
Où est le printemps ?
(Laurence Wenzek)

Neige sur le Ventoux
Pourtant à ses pieds
Les cerisiers en fleurs
(Damien Gabriels )

C'est comme tous les mois,
En plein hiver,
Le mois des cerisiers
(Richard Vallance)

Sous le manteau blanc
La promesse du printemps
Pousse doucement
(Laurence Wenzek)

 

Les bras lourds de neige
Il darde son aiguillon
Dans l'espace beige
(Diane Descôteaux)

Même le sapin
N'est pas vert
En hiver.
(Rositsa Yakimova)

Branches sous la neige
Les sapins deviennent blancs
Même les plus jeunes
(Léo Chipot, 13 ans)

Les arbres gelés
L'herbe blanche
C'est l'hiver
(Eloïse)

Arbre collant
Fendu avec une hache.
Voix d'une pie-grièche.
(Sekitei Hara, 1889-1951)

Pomme d'amour
À un pépin
Pomme de discorde
(Nathalie Ducrocq )

Que faire en ce jour
Sinon mordre dans l'écorce
Du fruit de l'amour
(Diane Descôteaux)

Pendant la sieste
Rivière et chemin s'enlacent
Rêves d'arbres ...
(Christine Dumontfillon)

Par dessus les pins
Le silence de la mouette.
Pentecôte
(Henri Chevignard)

En pleine forêt
Le cerf ébloui par l'aube
S'éveille de bon matin
(Paul, 9 ans)

Dans la brume
Du petit matin
Perce la vieille forêt.
(Marie)

Un arbre soufflé
Par le vent
S'abat sur un sol de fougères
(Pierre)

Il n'a plus beaucoup de branches
Le cerisier où je grimpais
Quand j'étais petit
(Julien)

Comme un athlète nu
ce bouleau dans l'aurore !
(Félix-Antoine Savard)


Potion anti-toux
De ma tendre enfance
Vinaigrier
(Gilles Bruneau)

Pas de brise
Pas de fremissement
Temps paisible
(Dominique Morival)

Dans le village perdu
Un château très joli
Surgit des sapins.
(Brian)

Dans un charme touffu
Vivait
Un bel oiseau rouge.
(Brian)

Dans une forêt touffue de chênes
Un petit chevreuil
Galopait entre les arbres.
(Brian)

À deux pas d'ici
Dans les branches d'un figuier
L'enfance lointaine
(Philippe Quinta)

Au milieu des sapins
Sur un tapis de lierre
Se roule un sanglier
(Charlie, 10 ans)

Sous les chênes
Sur un tapis de mousse
Un hérisson se régale de larves
(Charlie, 10 ans)

Le jeu du soleil
Sur le tronc du chêne,
Le temps d'un bonheur.
(Eugène Guillevic)

Les arbres eux-mêmes
Qui, pourtant ne demandent rien,
Ont frères et soeurs.
Quelle tristesse est la mienne
De n'être qu'un enfant unique!
(Ichihara)

Divertissements


Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert

Un texte (poème, extrait de roman, proverbe, extrait de la Bible) au hasard

Liste des poèmes sur les arbres

1000 poèmes

Paroles de Chansons
Banville
blagues
Bobin
Bonnefoy
Chateaubriand
Delille
Druides
Du Bellay
Épicure
Fétat
Fiechter
Goethe
Gilgamesh
Haïkus
Herrera
Lacéppede
Lafresnay
La feuille
Lamartine1
Lamartine2
Lamartine3
Le baron perché
Le combat des arbres
La Mort et le Bûcheron
Le Chêne et le Roseau
Le Roi des Aulnes
Légendes
Le May
Lenoir
Maynard
Madame Bovary
Musset
Nerval
Nouvelle
Le Platane
Poème arménien
Poème égyptien
Poème libanais
Poème roumain 1
Poème roumain 2
Proverbes
Bill Reid
Rimbaud
Ruse celtique
Saint-Exupéry
à propos de Sisley
Stanescu
Les grenades
Palme
Verlaine1
Verlaine2
L'heure exquise
Victor-Hugo1
Victor-Hugo2
Victor-Hugo3
Victor-Hugo4
Vlasto

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·