transparent

Cacaoyer Theobroma cacao

arbre de la famille des Sterculiacées (Sterculia, Cola)

Étymologie : le genre botanique est nommé Theobroma ("nourriture des dieux") en référence à l'origine sacrée de l'arbre chez les Indiens d'Amérique. Le terme "Cacao" provient de mots aztèques comme "cachoatl", "cacaohatl" ou "cacaoquahuul" (Cacaoyer - d'après le Père Labat, Nouveau voyage aux isles de l'Amérique, Paris 1722). Le mot "Chocolat" vient de l'aztèque "tchocolatl" ou du maya "xocoatl", formé de "choco" ou "xoco" (bruit) et "atl" (eau), pour faire allusion au bruit de la préparation lorsque les Incas agitaient le cacao dans l'eau pour le dissoudre.

Origine : Amérique tropicale, bassins de l'Amazone et de l'Orénoque. Le Cacaoyer a été découvert par l'expédition de Fernando Cortez, en 1519.

Habitat : pays tropicaux. Le cacaoyer exige un terrain bien drainé, chaud, humide, et couvert dans son jeune âge (propriété qu'il partage avec le caféier et le quinquina). Le cacaoyer pousse à l'ombre. On plante, en même temps que les Cacaoyers, des arbres de couvert, le plus souvent des érythrines, que l'on appelle couramment mères du cacao.
Taille maximale : 10 m. Pour des raisons d'exploitation agricole, le Cacaoyer est taillé plus bas, entre 3 à 8 mètres de hauteur.
Feuillage persistant. Feuilles alternes, oblongues, vert brillant, à pétiole muni d'une articulation qui leur permet de s'orienter en fonction de l'intensité lumineuse. Les feuilles ressemblent à des feuilles de châtaigniers

Fleurs : petites, blanches ou jaunes, apparaissent directement sur le tronc ou sur les vieilles branches (cauliflorie, comme chez l'arbre de Judée, ou le Sterculia de la même famille). La fleur est présente sur l'arbre pratiquement toute l'année. On trouve en permanence, des fleurs, des feuilles et des fruits ensemble sur l'arbre. L'oranger ou le citronnier présentent également des fleurs et des fruits simultanément mais moins longtemps.
Fruits : grosses baies ovoïdes de 10 à 25 cm de long, 15 cm de large, pesant 500 grammes. On les appelle "cabosses". L'enveloppe lisse ou verruqueuse, rouge-brun à maturité, enferme une pulpe molle contenant de 25 à 75 graines de 2 à 2,5 cm de longueur, appelées fèves de cacao en raison de leur forme et de leur dimension. Le Cacaoyer produit à partir de 4 à 5 ans, et atteint le plein rendement entre 10 et 25 ans.
Utilisations : les fèves du Cacaoyer sont riches en amidon, en matières grasses et en alcaloïdes (théobromine et caféine ). On en extrait le cacao. On les laisse fermenter pendant 2 à 7 jours, jusqu'à ce qu'elles soient prêtes à la préparation qui donnera le chocolat. Elles fournissent aussi le beurre de cacao, utilisé en confiserie, en pharmacie et en cosmétique. La théobromine est extraite des germes et des téguments de la graine pour ses propriétés diurétiques. On prête de nombreuses vertus curatives au cacao :
- contre le mauvais cholestérol (LDL) grâce à l'acide oléique ('huile d'olive'), l'acide stéarique, les phytostérols,.
- contre la constipation (tanins hydrolysables),
- contre le stress (théobromine, phényléthylamine, caféine, sérotonine, Magnésium),
- et un effet diurétique (Theobromine).


Légende amérindienne :
Le Dieu de la végétation Quetzalcoalt des Aztèques (Serpent à plumes) enseigna l'art de cultiver le Cacaoyer à une princesse toltèque (du nord de Mexico au Xè siècle) en récompense de sa fidélité à son culte. Lorsque que son époux partit à la guerre, elle refusa d'indiquer le lieu où elle cultivait des cacaoyers. Les Toltèques la tuèrent et de son sang, des cacaoyers se mirent à pousser : l'amertume de la fève rappelle la souffrance de la princesse, et la couleur rouge de la cabosse, le noble sang qui fût versé.

Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert

ajouter votre commentaire

notez les arbres/arbustes

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -