transparent

Les arbres exotiques

Sur les traces de Marco-Polo (visitant la Chine par voie terrestre) puis des grands navigateurs, Magellan et Cook, par exemple, les voyageurs intrépides n'ont eu de cesse de ramener en Europe des essences nouvelles d'origines toujours plus lointaines. Animés de curiosité scientifique, ils ont réussi à acclimater nombre d'essences dont on oublie aujourd'hui cette origine lointaine. D'exotiques (c'est à dire étrangères à notre environnement), ces plantes sont devenues "adaptées", "assimilées". La fascination des " turqueries " (les soieries, les épices, les roses et la culture décrite par Montesquieu dans les Lettres persanes) et des " chinoiseries " (encore des soieries, des épices et des fleurs sublimes) est retombée, comme une mode. Il reste ces terminaisons "d'Inde" que l'on trouve dans le"Marronnier d'Inde" ou le "Lilas des Indes". Il reste aussi tous les autres plants qui ne supportent pas nos climats, sauf sous serre :

Les espèces tropicales, que l'on rencontre par exemple aux Antilles, où règne une température douce, jamais froide. Dans ses régions là aussi, des expériences de transplantation ont été tentées, avec les flamboyants originaires de Madagascar qui illuminent par exemple la Nouvelle-Calédonie ou les palmiers qui font le tour du globe ou telles espèces de pin à longues aiguilles implantés à Madagascar par les colons.
Les espèces des forêts tropicales et équatoriales, où règne en plus de la chaleur (25°C au moins) une humidité constante et élevée. Il tombe plus de 2 mètres de pluie par an (moins d'un mètre en climat tempéré). Les feuilles sont coriaces et lisses pour laisser l'eau s'écouler vers les arbres des étages inférieurs. La terre fertile, supportée par de l'argile rouge, n'est profonde que de 10 centimètres. C'est pourquoi les arbres ont peu de racines. Ils s'appuient les uns contre les autres, enchevêtrant leurs branches et s'abritant mutuellement des vents. Beaucoup de grands arbres développent d'autres méthode d'appui : base du tronc élargie en contreforts (ex : fromager), racines échasses, racines palettes. Les plus grands arbres qui poussent dans la partie supérieure de la forêt tropicale, la canopée, peuvent atteindre 80 mètres de haut. Dans cet amas de verdure, vivent trois sortes de plantes :

  1. les plantes saprophytes qui se nourrissent de la matière en décomposition, décomposition accélérée par les conditions de température et d'hydrométrie ;
  2. les plantes épiphytes qui poussent en se servant d'autres plantes uniquement comme support. Ce ne sont pas des parasites, à de très rares exceptions. Elles vont absorber l'humidité de l'air pour trouver des sels minéraux, d'autres particules et gaz, contenus aussi dans l'eau de pluie et rosée. Beaucoup d'arbres de la forêt tropicale humide ont une écorce molle de façon à décourager la pousse des épiphytes.
  3. les autotrophes qui se nourrissent de la terre.

Le figuier étrangleur est une plante parasite hémiépiphyte. Ses graines sont transportées par les oiseaux qui les lâchent sur les branches d'un arbre. Le figuier lance alors ses racines vers le sol et les laisse pousser jusqu'à ce qu'elles touchent le sol. Le figuier étrangleur utilise toute l'eau et les substances nutritives de l'arbre-hôte jusqu'à éventuellement l'étouffer.

Le rôle économique de cette végétation a d'abord été l'exploitation forestière (hévéa pour la gomme, cacao pour le chocolat, bois "exotique" pour l'ameublement ou la construction). Puis est venue la conscience du rôle essentiel que joue la forêt dans le cycle du climat de la terre. Même si elle ne représente que 7% de la surface du globe, elle fabrique plus d'oxygène que de CO2 et renvoie l'essentiel de l'humidité reçue. De plus, elle contient des principes actifs utiles pour la santé (le garcinia punctata, un arbre de la forêt amazonienne, est utilisé dans le traitement de la diarrhée ; le yam mexicain entre dans la fabrication de la cortisone et de l'hydrocortisone).

 

Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert

Derniers commentaires sur cet arbre

    Aucun commentaire pour l'instant.
écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -