transparent

Mandarinier,  Citrus nobilis
arbuste de la famille des Rutacées
(Eucommia, Euodia, Oranger, Phellodendron, Ptéléa, Zanthoxylum).

Étymologie : «mandarinier » vient du nom «mandara », qui lui fut tout d'abord attribué en France et à l'île de la Réunion.
Habitat : arbre méditerranéen, le Mandarinier supporte la sécheresse (d'où ses feuilles vernissées).
Taille maximale : 4 m.
Port : houppier en boule.
Tronc droit.
Feuillage persistant. Feuilles vert foncé brillantes, lancéolées, plus petites que celles des autres agrumes et dépourvues de pétiole ailé (caractéristique de l'oranger).
Fleurs petites, blanches, à 5 pétales, en juin. Elles dégagent un parfum subtil et agréable.
Fruits : la mandarine est un fruit globuleux et comprimé, d'un orange brillant, tirant sur le rouge, de 5-8 cm de diamètre. La mandarine a une écorce fine (plus fine que celle de l'orange) et facile à détacher. La pulpe est juteuse et douce agréablement parfumée. Les graines (nécessaires à la reproduction) sont nombreuses (trop au goût des consommateurs ?).
Utilisation : le Mandarinier est cultivé, comme tous les agrumes, pour la consommation de son fruit. Les agrumes sont riches en vitamines C, sels minéraux et acide citrique.
On extrait de l'écorce, pourvue de nombreuses glandes, l'huile essentielle de mandarine qui est employée non seulement en parfumerie, mais aussi en pharmacie pour aromatiser des médicaments, dans la fabrication des liqueurs et en pâtisserie. Le mandarinier est également cultivé en pot pour l'ornement : on en connaît un hybride bien stabilisé, le clémentinier, obtenu par le croisement d'un mandarinier et d'un bigaradier.
La clémentine est issue d'un croisement naturel entre une fleur de mandarinier et du pollen d'oranger. De ce mariage est née, en 1902, une graine qui a été semée parmi d'autres à Misserghin, près d'Oran, par un ecclésiastique, le père Clément. Il souhaitait obtenir des mandariniers pour les enfants de l'orphelinat dont il avait la charge. À la première récolte, il découvre des fruits bien plus colorés que la mandarine avec une saveur douce et musquée : le nouveau fruit est baptisé "Clémentine" par la société d'horticulture d'Alger en hommage à son sélectionneur. La Corse est la principale zone de production française.

Maladies : le mandarinier est sujet, comme les autres agrumes, à des parasites : cochenille farineuse (nettoyez au savon noir), l'araignée rouge (nettoyez les feuilles atteintes et bien hydratez, traitez avec un acaricide comme le dicofol) ou la pourriture des racines (phytophtora).
La décoloration des feuilles qui laisse les nervures bien apparentes est due à une carence en fer et une eau trop riche en calcaire (qui bloque l'assimilation du fer). Pour y remédier, arrosez vos agrumes à l'eau de pluie (moins riche en calcaire) et ajoutez-y du chélate de fer.

Conseils d'entretien :
En dehors de la côte méditerranéenne, le climat français est trop froid pour les mandariniers, orangers et citronniers. Il faut les abriter en hiver dans une pièce non chauffée, mais hors gel. Ils poussent donc dans un pot. Il serait bon de les rempoter, pour régénérer la terre. Profiter pour l'additionner de fumier de ferme (acheté en sac déshydraté) ou de l'engrais (sans trop d'azote mais plutôt du potassium). Bien arroser particulièrement à la floraison.
Pour la taille : les tailler lorsqu'ils ont des fleurs, juste au-dessus des bouquets, afin que la sève se concentre pour fabriquer les fruits. Quand il y a des fruits, couper les tiges vertes et les feuilles au dessus des fruits afin que les fruits grossissent et ne tombent pas.


Rubrique Photos


Recherche d'images sur le site
Achat d'arbres/arbustes



Achats d'arbres et arbustes en ligne :

Planfor
Jardin du Pic vert


 49,50 €
descriptif d'achat Planfor

Toutes les offres d'achat : Mandarinier

Voir les sujets du forum sur cet arbuste

ajouter votre commentaire

notez les arbres/arbustes

écrire ou rejoindre les amis des arbres
     · Plan du site · Glossaire · Forum · Liens ·
     
         version anglaise -